Laguna, The Philippines, after Typhoon Haiyan. Photo: ACT/Paul Jeffrey

Floods in Pakistan. Photo: ACT/CWS/Ghulam Rasool

Flood damage in Teresópolis, Brazil. Photo: ACT/LWF/Gustavo Bonato

Mindanao, The Philippines, after Typhoon Bopha. Photo: ACT/Paul Jeffrey

Cyclone Phailin, Orissa. Photo: ACT/CASA

NOUVELLES & MISES À JOUR

Nadarev Yeb Saño

Chef négociateur des Philippines

Bill McKibben

Co-fondateur 350.org

Olav Fykse Tveit

Secrétaire général du Conseil Œcuménique des Églises

Nilton Giese

Secrétaire général du Conseil des Églises d’Amérique latine

Gloria Rojas

Évêque au Chili

Ebrahim Saidy

Imam en Norvège

Rowan Williams

Ancien archevêque de Cantorbéry

John Nduna

Secrétaire général d’ACT Alliance

Jill Stein

Candidat présidentiel US Greens

Martin Kopp

Délégué de la Fédération Luthérienne Mondiale aux COP

Martin Junge

Secrétaire général de la Fédération Luthérienne Mondiale

Susan Johnson

Évêque national du Canada

Nigel Crawhall

Directeur du Réseau mondial des bouddhistes engagés

Pranita Biswasi

Déléguée de la Fédération Luthérienne Mondiale aux COP

Bernd Nilles

Directeur de la CIDSE

Hermana Jayanti Kirpalani

Brahma Kumaris

Joanna Kerr

Directeur exécutif de Greenpeace Canada

Allen Ottaro

Représentant de CYNESA au Kénia

Wael Hmaidan

Directeur du Climate Action Network (CAN)

Phillip Mills

CEO Les Mills International

Sir Iakobo Taeia Italeli

Gouverneur général de Tuvalu

Rev Rachel Mash

Réseau environnemental de la communion anglicane

Nicolas Hulot

Envoyé spécial du Président de la République pour la protection de la planète. Soutient le jeûne

Pierre Rabhi

Agriculteur, biologiste, écrivain, poète. Soutient le jeûne

François Clavairoly

Co-Président du Conseil d’Eglises Chrétiennes en France (CECEF). Soutient le jeûne

Rosslyn Noonan

Passé commissaire NZ droits de l'homme

Matthieu Ricard

Moine bouddhiste tibétain, auteur et photographe, docteur en génétique cellulaire. Soutient le jeûne

Marc Stenger

Evêque de Troyes. Président de Pax Christi France

Susi Newborn

Co-fondateur Greenpeace UK

Rabbi Gabriel Hagai

rabbin orthodoxe. Soutient le jeûne

Qui d’autre est engagé ?

Already, millions of people have lost their homes and their livelihoods as a result of climate change. Yet government action remains profoundly inadequate and fails to secure a safe and just future for all. With climate change now rocketing back to the top of the political agenda, thousands of people from around the world have to decided to fast once a month to stand in solidarity with those already affected. We want to tell world leaders that they need to do more to solve this crisis. This should include committing to new action at the Climate Summit of the United Nations Secretary General Ban Ki- moon in September and stepping up to set in place a fair, ambitious and binding global climate action plan in Paris in 2015. Join us to add your voice to those demanding action fromDommages causés par le typhon Haiyan à Tacloban, aux Philippines. Photo : ACT/UMCOR/Mike

POURQUOI JEÛNER POUR LE CLIMAT?

Ce jeûne, déjà en cours, cherche à informer les gouvernements que des personnes de tous chemins de vie et des quatre coins du monde exigent une action pour le climat. Des millions de personnes ont déjà perdu leurs maisons et leurs moyens de subsistance à cause du changement climatique. Pourtant, l’action gouvernementale demeure profondément inadaptée et ne parvient pas à sécuriser un avenir sûr et juste pour les peuples et la planète.

Il est désormais temps de résoudre cette crise : nous attendons des pays qu’ils réduisent leurs émissions de gaz à effet de serre et qu’ils sécurisent sur le long terme une source d’énergie renouvelable en direction de cet avenir plus sûr. Ceci devrait se focaliser en particulier sur l’accès à l’énergie et la résilience des personnes vivant dans la pauvreté. Nous pressons tous les dirigeants du monde à travailler ensemble afin d’assurer que la planète soit un endroit sûr et meilleur pour les générations à venir.

Avis personnels sur le jeûne : “Pourquoi je jeûne pour le climat”

07-Martin-Kopp-LWF-delegate-to-COP19-from-France-01Jeûner a fait du changement climatique une réalité pour moi, m’a ouvert les yeux et m’a rapproché de mes prochains. C’est une des raisons pour lesquelles jeûner une fois par mois est intéressant : cela permet une prise de conscience régulière, et pas uniquement quand des événements météorologiques extrêmes surviennent. Tant que vous partagez votre engagement autour de vous, vous aidez à augmenter la prise de conscience du changement climatique. Et c’est ça, après tout, qui fait que votre jeûne compte.Martin Koop.

Jeûner pour le climat, voilà comment ça a commencé :

Des milliers de personnes ont commencé le Jeûne pour le climat l’année dernière, en solidarité avec les victimes de catastrophes météorologiques extrêmes telles que le Typhon Haiyan, et pour témoigner d’une forte volonté publique appelant à une action urgente et décisive contre le changement climatique.Le négociateur Yeb Saño entouré de soutiens durant son jeûne lors des négociations climatiques de l’ONU à Varsovie.

Nadarev-Yeb-Sano-speech-video-screenshot

Regardez une vidéo de l’émouvant discours de Yeb Saño durant les négociations climatiques de l’année dernière à Varsovie.

Alors que le Typhon Haiyan venait juste de dévaster les Philippines en novembre dernier, le délégué pour le climat Yeb Saño était à la conférence des Nations Unies pour le climat, à Varsovie. Sa propre famille a été victime du désastre qui a coûté la vie de milliers de personnes et qui a détruit maisons et moyens de subsistance à travers le pays.

Dans un émouvant discours, il a dit qu’il ne mangerait pas jusqu’à ce que la conférence de Varsovie débouche à des actions des pays pour « arrêter la folie » de la crise climatique.

Des centaines d’autres personnes autour du monde ont choisi de jeûner avec lui en solidarité. Malgré cela, la réunion de Varsovie a vu des pays, tels que le Japon, faire marche arrière dans leurs engagements pour le climat, visiblement dans le déni que tous les pays devront s’engager et participer au plan d’action complet et mondial pour le climat, dû à Paris en 2015.

Le Jeûne pour le climat a évolué en un mouvement mondial avec la participation de groupes de jeunes, d’écologistes et de groupes religieux, qui souhaitent tous, cette année, une action urgente de la part des gouvernements concernant le changement climatique.

Choisir de ne pas manger ne signifie pas rester assis en étant malheureux ! Ce que certains disent du jeûne : “C’est une expérience personnelle riche, qui donne un sentiment de renouveau, de purification et de joie.” “« Afin de contrôler le changement climatique, nous avons besoin de nous contrôler, d’agir ensemble ; jeûner augmente notre attention et notre détermination.” “Je me sens physiquement en solidarité avec les personnes qui sont affectées par le changement climatique quand je jeûne, cela nous donne un aperçu de la réalité de millions de personnes, un sentiment de connexion et d’urgence. ”Foto ACT/Paul Jeffrey: Les femmes dansent et chantent une chanson sur le changement climatique au Malawi, qui a été durement touchée par la sécheresse au cours des dernières années.

Suivez l’actualité avec

#jeûnepourleclimat et #fastfortheclimate


  • Occuper votre seul lien à d'autres médias sociaux pour inviter les gens à soutenir le jeûne pour le climat

  • Envoyez-nous un témoignage de votre propre expérience de jeûne et ce que vous pensez de la crise climatique. Joignez une photo qui pourra être incluse dans notre gallerie de jeûneurs pour le climat!

Nous entendons par jeûne le fait de se passer volontairement de quelque chose. Dans le cas présent, il s’agit principalement de ne pas manger. La plupart d’entre nous jeûnent le premier de chaque mois, pendant 24 heures. Mais il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon de le faire. Certains se passent ensemble d’un repas une fois par mois. Certains font un jeûne carbone, en se passant de production ou d’émissions. Certains jeûnent en ne gaspillant pas la nourriture. Comment allez-vous le faire? Dites-nous comment vous jeûnez sur twitter en utilisant les hashtags #jeûnepourleclimat et #fastfortheclimatePhoto: ACT/Paul Jeffrey Une famille de réfugiés boit le thé ensemble.

Guide du jeûne

Si vous n’avez jamais jeûné auparavant, voici quelques conseils:

Jeûner un jour de temps en temps n’est pas dangereux pour la santé et nombreux sont ceux qui pensent même que c’est bénéfique. Cependant, si vous souffrez de problèmes de santé, vérifiez avec votre médecin avant de jeûner.

  • Ne mangez pas trop la veille, mais habituez-vous en mangeant un repas léger, afin que cela ne soit pas un choc pour votre corps
  • Pendant que vous jeûnez, buvez beaucoup d’eau, ou du thé si vous préférez.
  • Jeûnez avec quelqu’un d’autre – jeûner est normalement une expérience personnelle profonde, mais il est parfois bon d’en discuter avec quelqu’un d’autre.
  • Quand vous terminez votre jeûne, recommencez à vous alimenter en douceur en mangeant d’abord une petite quantité de nourriture légère.
  • Utilisez les ressentis de votre corps pour vous rappeler l’utilité de votre jeûne, concentrez-vous sur les raisons de jeûner plutôt que sur les sensations de faim.

La Fédération Luthérienne Mondiale propose des ressources supplémentaires.:

www.lutheranworld.org/news/lwf-launches-day-fasting-climate

 

4-15 Juin Sessions intermédiaires de la CCNUCC, Bonn. es sessions reprennent le travail là où la COP19 de Varsovie s’est arrêtée, et ouvre un espace pour progresser dans les négociations devant être menées avant la COP20 à Lima.
23 Septembre Sommet Climat, New York. 23 Septembre Sommet Climat, New York.
15-18 Octobre Pré-COP, Venezuela 15-18 Octobre Pré-COP, Venezuela
Décembre COP20, Lima, Pérou Décembre COP20, Lima, Pérou

L’année 2014 est une année cruciale pour la lutte contre le changement climatique. Les réunions qui y sont consacrées tout au long de l’année, dont le Sommet des chefs d’État de Ban Ki-Moon rassemblant les gouvernants du monde à New York, mènent aux négociations décisives qui auront lieu à Lima, au Pérou, en décembre.

Les négociations onusiennes de Lima de cette année, qui font partie d’un processus commencé en 1995, constitueront la plus importante réunion sur le changement climatique ayant jamais eu lieu. Elles poseront les fondations pour l’adoption d’un traité contraignant l’an prochain à Paris.

Au fil de l’année se tiennent des réunions importantes dans ce processus, et nous relions notre jeûne mensuel chaque 1er du mois à ces événements.

Trouvez le calendrier complet de ces événements:

Responding to Climate Change

UNFCCC

 

 

Texte bénévolement traduit par Lauriane Haestie et Martin Kopp, France.